ColloqueRecherche
Agenda
2 juin 2017 - 3 juin 2017
De 8h à 17h30
La Stratégie mathématiques du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, publiée en décembre 2014, met en avant "la dimension ludique des mathématiques" et "la place du jeu dans les apprentissages en mathématiques".

Les nouveaux programmes qui sont entrés en application à la rentrée 2016, notamment ceux du cycle 4, développent cet objectif en lien avec la place croissante que les probabilités et l’algorithmique occupent dans les mathématiques actuelles : la pratique de jeux pour lesquels il faut développer une stratégie gagnante contribue de façon générale au développement des facultés de raisonnement ; l’interprétation des données issues de l’étude d’un jeu et l’évaluation des chances de gain dans un jeu sont un point de départ naturel pour l’introduction des probabilités et de la statistique ; l’analyse, la conception et la programmation de jeux simples constituent un support motivant pour l’étude de l’algorithmique.

Le colloque se propose de questionner la notion de "mathématiques récréatives" du point de vue épistémologique et historique. Quand, pourquoi et comment les mathématiciens se sont-ils intéressés à l’étude de certains jeux ? En quoi les jeux ont-ils contribué à la création ou au développement de certaines parties des mathématiques et de l’informatique ? En s’inspirant de l’histoire, comment concevoir des situations ludiques pertinentes pour l’enseignement des mathématiques d’aujourd’hui, en particulier des probabilités et de l’algorithmique ?

En prélude au colloque, le jeudi 1er juin, à 18h30, aura lieu une conférence publique, donnée par Michèle Audin, à l’auditorium du musée de Grenoble. Cette conférence s’intitule "Des troubadours à nos jours, contraintes combinatoires et création littéraire".

Renseignements et inscriptions :
colloque-eh2017.sciencesconf.org/

Localisation

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
UFR IM2AG
Amphi
Publié le  21 mars 2017
Mis à jour le 21 mars 2017