Représentants des 16 projets lauréats du FTAP en présence du ministre de l’Action et des Comptes publics et du secrétaire d’État chargé du numérique
Représentants des 16 projets lauréats du FTAP en présence du ministre de l’Action et des Comptes publics et du secrétaire d’État chargé du numérique
Éducation
Article
Le 12 novembre 2018 à Paris, Gérald Darmanin, Ministre de l’action et des comptes publics, et Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’état chargé du numérique, ont annoncé les 16 lauréats du 2e appel à projet du Fonds pour la transformation de l’action publique à l'occasion du GovTech Summit. Parmi ces lauréats, le projet "Parcours flexible en licence" du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, dont le pilotage opérationnel est le second en termes de financements obtenus. Ce projet capitalise l’expérience grenobloise de pédagogie inversée et de licence hybride développée en STAPS. Henri Benoit, Vice-président en charge du système d'information de l’Université Grenoble Alpes et doyen sport de l’Université numérique en santé, et Pascal Louvet, Vice-président du conseil d’administration de l’Université Grenoble Alpes, ont œuvrés au montage du projet et sont sollicités par le ministère pour le mener à bien.
Mis en place dans le cadre du Grand plan d’investissement annoncé par le Premier ministre en septembre 2017, le Fonds pour la transformation de l’action publique (FTAP) est doté de 700 M d'euros sur cinq ans. Il est destiné à mieux armer les administrations publiques pour mener à bien leurs projets de transformation.

Un deuxième appel à projets marqué par la transformation numérique

Après un premier appel à projets du fonds pour la transformation de l’action publique (FTAP) qui avait reçu 122 dossiers de candidatures et retenu 17 projets, ce 2e appel lancé en juin dernier, a permis à 61 nouveaux dossiers de candidater pour un montant total de 757 M d'euros dont 300 M d'euros demandés au fonds. Outre les 15 ministères et 18 opérateurs qui se sont mobilisés, 13 administrations déconcentrées ont déposé un dossier à cette occasion. La transformation numérique a particulièrement marqué le fond de certains projets candidats.

L’analyse des projets a été effectuée selon 4 critères :
  • Le caractère stratégique et novateur du projet ;
  • L’ambition en matière d’amélioration de la qualité de service aux usagers et de modernisation des conditions de travail des agents ;
  • Les économies substantielles et pérennes permises par le projet, avec une cible de rendement d’un euro pérenne d’économies après trois ans après l’investissement d’un euro, ces économies seront réinjectées dans une amélioration du service à l’étudiant : augmentation des tutorats, création d’UE passerelles, accompagnement de l’étudiant dans son projet personnel de formation ;
  • La qualité de sa gouvernance et des moyens de conduite du projet.

16 nouveaux projets lauréats pour transformer l’action publique

Le comité de pilotage réuni le 31 octobre a sélectionné 16 projets parmi l'ensemble des candidatures, d’un montant total de 135 M€, dont 69 M€ octroyés par le fonds. Au total, grâce aux 2 appels à projets de l’année 2018, 195 M d'euros ont déjà été investis dans 33 projets pour un montant total de 472 M d'euros.

Zoom sur le projet "Parcours flexible en licence"

Porté par les 8 Universités numériques thématiques (UNT) françaises, sous la supervision de L’Université Numérique (association des 8 UNT), et en collaboration avec la Direction générale de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle et la Mission de la pédagogie et du numérique pour l’enseignement supérieur, ce projet se veut une réponse au taux important d’échec en licence en faisant des étudiants les acteurs de leur parcours universitaire. Afin de mieux répondre aux attentes du marché du travail, il s’agit de rendre le parcours en licence plus flexible et personnalisable. Les systèmes d’information de 30 établissements seront ainsi mutualisés pour proposer aux étudiants des cours magistraux en ligne. Une priorité sera donnée au tutorat individualisé et collectif. Les examens seront organisés en fonction du rythme d’avancement des étudiants. Les inscriptions à des modules seront capitalisables dans la durée et les examens programmés et à la carte, en mode présentiel ou en télésurveillance.

Quels bénéfices ?

Le projet permettra de :
  • Valoriser l’accompagnement des étudiants vers la réussite, en augmentant de manière significative les heures dédiées au tutorat et aux cours sur mesure ;
  • Améliorer les conditions d’accueil des étudiants, en désengorgeant les salles de cours ;
  • Recentrer l’activité enseignante sur l’accompagnement et les formes de pédagogie active, en privilégiant le tutorat et les travaux dirigés (TD) sur les cours magistraux (CM).

Montant accordé par le fonds

12,8 millions d’euros.

Montant des économies sur 4 ans (2019 à 2022)

16,9 millions d’euros.

Les plus du projet

  • Des conditions d'accueil des étudiants améliorées,
  • L'augmentation significative des heures dédiées au tutorat et aux cours sur mesure.



Publié le 15 novembre 2018
Mis à jour le 16 novembre 2018

Vous aimerez peut-être aussi