Premier Forum international pour le Bien-Vivre
Premier Forum international pour le Bien-Vivre
Société
Article
Événement exceptionnel en France et en Europe, le premier Forum pour le bien-vivre s’est tenu à Grenoble du 6 au 8 juin 2018.

Pour la première fois, élus, agents des collectivités, scientifiques, acteurs associatifs, acteurs économiques et citoyens se sont retrouvés pour penser ensemble la question des indicateurs de richesses et de bonheur. Durant trois jours, du 6 au 8 juin 2018, ateliers, conférences, animations, spectacles, tables-rondes et débats ont offert à tous la belle opportunité de faire un pas de plus, de l’observation à l’action, pour inventer demain.

Mesurer le bien-être, le bien-vivre, le bonheur

Bien vivre, c'est quoi ? © CCFD-TerreSolidaire / Vimeo.


Comment mesurer le bien-être d’un individu, d’un groupe ou d’une population ? Depuis plus de 30 ans, de nombreuses expériences promouvant des indicateurs alternatifs aux indicateurs économiques ont été menées à l’échelle internationale, régionale et locale. À l’instar du BNB, Bonheur National Brut, indice mis en place au Bhoutan, ces initiatives cherchent à définir les réels indicateurs du bien-être, du développement humain et social, de la qualité de vie, du vivre-ensemble, dont la valeur subjective n’est manifestement pas ou plus réductible à la seule notion de "richesse".

Durant trois jours, les participants du Forum pour le bien-vivre ont appréhendé ensemble ces problématiques, apportant leurs expertises, partageant leurs témoignages et soumettant leurs interrogations. Il a été question de bien-être individuel et collectif, de justice sociale, de développement durable, de nos modes de production et de consommation, de vie et de travail. La santé, l’éducation, l’économie, l’écologie, les politiques publiques ont été au cœur des discussions. 



Un colloque scientifique pluridisciplinaire sur le bien-vivre au cœur du forum

Organisé sur le domaine universitaire, ce forum incluait un colloque scientifique international auquel de nombreux chercheurs de l’UGA ont apporté leur contribution. Surprenants, rassurants ou stimulants, les exposés des chercheurs ont suscité de longues discussions avec le public. Qu’est-ce que le bonheur ? Comment l’atteindre ? Comment le cultiver ? "Le Bien Vivre se nourrit de démarches quotidiennes" avait affirmé Fredy Villagomez, représentant du CIPCA (Centro de Investigación y Promoción del Campesinado en Bolivie) lors d’un atelier. Une phrase qui a trouvé bien des illustrations à travers ces présentations scientifiques.

Car en effet, sans causalité, les chercheurs de l’Ademe ont observé une corrélation entre le niveau de bonheur et l’engagement dans une démarche "zéro déchet". Par ailleurs, on sait aujourd’hui que la médiation, les pratiques de pleine conscience, la relaxation réduisent le stress et développe la présente attentive pour mieux vivre au quotidien. Et si tout le monde s’accorde pour dire qu’il vaut mieux prévenir que guérir, les objets connectés peuvent nous aider au quotidien à améliorer, par exemple nos conduites alimentaires. 

Partager les initiatives et expériences du monde entier


Dans des amphis combles, les séances plénières ont donné la parole à des invités et des représentants du monde entier : Équateur, Bolivie, Bhoutan, Canada, Colombie, Timor oriental, Thaïlande, Zimbabwe, Uruguay, Brésil, Pérou, Cuba, Pays-Bas, Belgique, etc. Pour permettre à tous de participer aux débats et faciliter les échanges, les interventions étaient traduites simultanément en français, anglais et espagnol. Les dessins humoristiques qui les agrémentaient, réalisés en live par le dessinateur grenoblois cled’12, ont bien souvent fait fuser les rires.

La séance de clôture s’est refermée en chanson avec l’hymne "Conter ce qui compte" composé pour le forum par le poète Mots paumés et le musicien Arash sarkechik dans le cadre d'un projet de création IDEX. La bonne humeur qui a régné sur ce forum s’est alors matérialisée dans la foule en rythme et en sourires.

Et après ?

Chacun en partant gardait malgré tout en suspens cette question : « et maintenant ? » Que restera-t-il de ce forum, après ? Les organisateurs l’ont assuré, toutes les contributions du public, tous les dessins de Cled’12, toutes les photos, seront rassemblés et partagés, notamment via le site web bienvivre2018.org.
L’objectif du forum était de faire connaître les initiatives locales, nationales et internationales autour du bien-vivre : il est pleinement atteint. Ces trois jours auront ainsi contribué à changer un peu le regard des participants sur le monde qui les entoure. 

Cet événement était organisé par Grenoble Alpes Métropole, le CCFD Terre Solidaire, la ville de Grenoble, la ComUE UGA, l'Université Grenoble Alpes et le Forum pour d’Autres Indicateurs (FAIR).


Publié le 11 juin 2018
Mis à jour le 3 juillet 2018

Vous aimerez peut-être aussi