Culture scientifique
Quelques métaphores clés pour analyser le discours sur les nanotechnologies aux États-Unis
Cet ouvrage porte sur les nanotechnologies aux États-Unis et montre l’utilité des métaphores pour comprendre les grands enjeux en sciences et technologies et participer plus facilement aux débats publics.
Marie-Hélène Fries traite ici des rapports sciences-société au Nouveau Monde et montre l’utilité des métaphores pour aider les non-spécialistes (qu’il s’agisse des enseignants d’anglais ou du grand public) à saisir les grands enjeux des théories scientifiques et, donc, à participer plus facilement aux débats sciences-société, sans avoir à maîtriser le formalisme mathématique sous-jacent. Les métaphores analysées peuvent être constitutives des théories scientifiques ou ancrées dans la culture américaine.

Après un chapitre introductif sur les nanotechnologies, leurs applications pratiques et leurs principaux enjeux scientifiques, économiques, éthiques et politiques, deux chapitres sont consacrés aux métaphores constitutives des théories dans les milieux de la recherche et les articles spécialisés. Les deux chapitres suivants traitent des rapports sciences-société et des débats sur les nanotechnologies aux États-Unis, vus à travers les sites internet et les blogs, et l’ouvrage se termine par deux chapitres sur la mise en récit des nanotechnologies et la science-fiction.

Auteur

Normalienne et agrégée d’anglais, Marie-Hélène Fries est maître de conférences en anglais scientifique à l’Université Grenoble Alpes. Sa recherche porte sur les métaphores comme voie d’accès aux discours scientifiques en anglais, depuis ceux qui sont produits par les chercheurs jusqu’à la publicité et à la fiction.

Mis à jour le 10 février 2017