Formé initialement à l'ingénierie biomédicale à Grenoble, Adrien Méry effectue désormais sa thèse de mécanobiologie au sein de l'Université Grenoble Alpes. Il étudie le lien entre structure et forces au sein des tissus biologiques. Il utilise pour cela des modèles de micro tissus simples (un seul type de cellule dans une matrice de collagène), contrôlés par optogénétique et cultivés sur des plateformes micro-fabriquées. Il travaille également en tant que rédacteur indépendant de contenus, spécialisé en vulgarisation scientifique.