Éducation
Article
Laura, Loïc, Maxime, Olivier et Tiffany ont remporté l’édition grenobloise des "Innovation days" organisés cette année dans 18 universités européennes partenaires de l’EIT Health. Ils seront les 11 et 12 décembre 2018 à l’Imperial college pour la finale de ce challenge dédié à l’innovation en santé.
Organisés cette année dans 10 pays européens et 18 universités partenaires de l’EIT Health, une des 6 communautés de l’Institut européen d’innovation et de technologie (EIT), les "Innovation Days" visent à favoriser l'esprit d'innovation parmi les étudiants, à encourager le travail en équipes pluridisciplinaires et à stimuler l'innovation dans le domaine de la santé et du vieillissement actif.

Une première édition grenobloise réussie

Membre fondateur de l’EIT Health depuis 2014, l’Université Grenoble Alpes a organisé le 14 novembre 2018 sur le campus la première édition grenobloise des "Innovation Days ". Ouverts à tous les étudiants de master et doctorants du site universitaire Grenoble Alpes, les défis du "Grenoble iDays" avaient pour thème cette année l’intelligence artificielle et le "bien veillir".

Neuf projets pour relever les défis de la santé de demain

Pour cette première édition des "Innovation days" à l’Université Grenoble Alpes, 45 étudiants et doctorants ont participé à l’aventure "Grenoble iDays". Répartis en 9 équipes pluridisciplinaires, ils ont dû faire preuve de créativité pour relever l’un des 6 défis proposés par le Technopôle Alpes santé à domicile et autonomie (TASDA) sur le thème : "Comment l’intelligence artificielle peut-elle contribuer au bien veillir ?"

Les participants au "Grenoble iDays" 2018

Après une réunion de présentation et de "coaching" organisée quelques jours avant le challenge, les étudiants et doctorants avaient une journée pour apporter des solutions innovantes aux situations réelles et aux cas concrets proposés.

Pour les aider à formuler, développer et finaliser leur idée (processus d’idéation), les équipes étaient accompagnées par des spécialistes de l’innovation. Elles avaient également la possibilité de consulter des experts de la création d’entreprise, de l’intelligence artificielle ou de la santé avant de présenter leur projet aux membres du jury*. Trois prix ont été décernés et les équipes se sont illustrées par leur esprit d’innovation puisque le 3e prix a été remis à deux équipes ex æquo.

Une équipe "Grenoble Alpes" en finale à Londres


De g. à d. : Maxime Bidault, Tiffany Seval, Olivier David, Laura Achach, Loïc Peyre

Laura Achach, étudiante en ingénierie biomédicale (Phelma - Grenoble INP), Maxime Bidault étudiant en ingénierie de l'énergie électrique (Ense3 - Grenoble INP), Olivier David, étudiant en génie industriel et management de l'innovation (Grenoble INP et IAE Grenoble), Loïc Peyre, étudiant en informatique des systèmes embarqués (Esisar - Grenoble INP), et Tiffany Seval, étudiante en ingénierie biomédicale (Phelma - Grenoble INP), ont remporté le 1er prix avec leur projet "Lou"**. Ils avaient choisi de répondre au défi : "Comment l’IA peut-elle aider les aidants ?"

Ils seront les 11 et 12 décembre prochains à l’Imperial college aux côtés des 17 autres équipes européennes lauréates au sein de leur université pour la finale des "Innovation days" 2018 à Londres et relever les défis de la santé de demain !

* Le jury du "Grenoble iDays" : Georges Weil, directeur du Pepite OZER, Véronique Chirié, directrice de TASDA, Christophe Moinard, deputy innovation EIT Health et enseignant-chercheur (UGA - LBFA), Claire Nassiet, EIT Health manager campus CLC France, Nadine Vandois, information technology project manager chez ATOS, Philippe Sabatier et Pierre Gillois, enseignants-chercheurs (UGA - TIMC).

** Le projet "Lou" consiste à créer un assistant pour les auxiliaires de vie permettant de faciliter leur travail en organisant la logistique et la coordination entre les différents employés. De plus, grâce à un cadran photo connecté (doté d'IA et installé chez la personne âgée qui pourrait interagir de manière ponctuelle), la société d'aide à domicile aurait des informations en temps réel sur les besoins de la personne.



Publié le 10 décembre 2018
Mis à jour le 21 décembre 2018

Vous aimerez peut-être aussi