Construction du Village Olympique ©AMMG
Construction du Village Olympique
Société
Article
La facture des JO fut à la hauteur des travaux réalisés : colossale puisqu’elle s’éleva à près de 1,1 milliard de francs, somme considérable pour l’époque, mais financée à 75% par l’État.

Il ne revint à la charge de Grenoble que 20 % des dépenses, soit 220,3 millions de francs, qu’elle emprunte sur 25 ans à la Caisse des dépôts et consignations. Les Grenoblois en ressentent très rapidement les effets avec un net accroissement de la fiscalité locale : les impôts doublent dès 1967. "Oui, Grenoble s’est endettée et la dette a duré longtemps. Le fardeau financier a pu sembler très lourd sur le moment, mais il s’est allégé quand l’inflation s’est accélérée dans les années 70, car les taux d’emprunt n’étaient pas des taux variables", nuance Pierre Chaix. 
Les Jeux ont donc donné une impulsion extraordinaire au dévelop-pement de Grenoble, à un moment-clé de son histoire.

Malgré tout, l’idée que les Grenoblois ont durement payé la note olympique marque encore les esprits. "Quand on parle du coût, il faut regarder précisément ce qui a été construit. On mélange souvent les dépenses liées aux Jeux de l’utilisation qui est faite des Jeux pour restructurer un territoire. Les Jeux de Pékin ont coûté très cher, mais ces coûts recouvraient aussi bien les infrastructures sportives propres aux JO, que des transformations urbaines de la ville (métros, aéroport, autoroutes...), ou encore des aménagements de sites touristiques sur l’ensemble du territoire. Les JO ont été un facteur de transformation extrêmement important pour le pays", explique Pierre Chaix. "Pour les JO de 68, a priori, il n’y avait pas de raison de construire une Maison de la Culture, un Hôtel de ville, un hôpital… En réalité, 90% du budget des JO de Grenoble a été consacré à des équipements non sportifs. Les Jeux ont donc donné une impulsion extraordinaire au développement de Grenoble, à un moment-clé de son histoire."



 

Publié le 29 janvier 2018
Mis à jour le 29 janvier 2018

Vous aimerez peut-être aussi