Éducation
Article
Le Centre spatial universitaire de Grenoble a fait sa rentrée durant la semaine mondiale du spatial ! L’occasion de revenir sur les temps forts de cette rentrée pour cette structure de formation originale qui accueille depuis sa création en 2015 les étudiants de toutes les filières de l’Université Grenoble Alpes et de Grenoble INP pour construire des nano-satellites.
Proposer à des étudiants de différentes filières et de différents niveaux d’études de s’emparer d’un vrai projet deconstruction de nanosatellite en mettant en œuvre les très hautes technologies du spatial, tel est l’ambition du CSUG depuis sa création en 2015. Une ambition qui donne du sens à la formation universitaire et permet de préparer les étudiants au travail en mode projet avec toutes les contraintes de l’entreprise et la très haute exigence du spatial à intégrer.

Le Centre spatial universitaire de Grenoble ainsi accueilli le 5 octobre dernier 120 nouveaux étudiants pour qu’ils participent à la construction de nanosatellites. Ils sont déjà 200 étudiants des filières de l’UGA et de Grenoble INP à avoir contribué au projet les années précédentes. Ces étudiants sont issus des formations de l’UGA (école d’ingénieurs Poltytech, IUT 1 et 2, Master PhiTem, IAE) et des écoles de Grenoble INP (Phelma, Ensimag, ENSE3, GI).

Le premier satellite du CSUG devrait être lancé en 2019 depuis la Russie ! Sa mission : mieux comprendre les aurores polaires à travers le projet scientifique AMICalSat.

Découvrez le clip de présentation du CSUG



Ce clip de présentation du CSUG a été réalisé pour la rentrée 2017 afin de faire connaître la structure au grand public mais aussi aux partenaires potentiels.

En effet, depuis sa création, la Fondation UGA accompagne le CSUG pour trouver des entreprises mécènes intéressées par le projet.

Un nouveau partenariat de mécénat entre Sofradir et la Fondation UGA en soutien au CSUG vient d’ailleurs d’être signé. Acteur majeur au niveau mondial dans le domaine de l'infrarouge, le groupe Sofradir connaît depuis sa création en 1986 une forte croissance. Le Groupe SOFRADIR (joint-venture de Thales et Safran) compte 900 collaborateurs pour un chiffre d'affaires de 212M€. Il conçoit, produit et commercialise des détecteurs pour l'imagerie infrarouge destinés aux applications de défense, spatiales et civiles.

Enfin le CSUG a co-construit la nouvelle brochure sectorielle de l'AEPI. Ce document est la première pièce d'une réflexion avec tous les partenaires économiques (MEDEF, CPME, CCIG, Pôle et Clusters) destinée à structurer et soutenir le développement de la filière spatiale en Isère. Le CSUG, l'AEPI et le club entreprises de l'IUT ont fait intervenir Geneviève Fioraso en qualité d'expert devant les acteurs lors d'une réunion le 26 septembre dernier. Une prochaine réunion rassemblera les entreprises.


Publié le 18 octobre 2017
Mis à jour le 20 octobre 2017

Vous aimerez peut-être aussi