La 1re promotion DU Physionutrition Clinique et Biologique
Éducation
Article
La Faculté de Pharmacie de l’Université Grenoble Alpes vient d’inaugurer son Diplôme d’université (DU) "Physionutrition clinique et biologique". Cette nouvelle formation continue ouverte aux professionnels de la santé rencontre déjà un vif succès avec plus de 100 inscrits pour cette première session.
Ouvert aux pharmaciens, médecins, maïeuticiens et chirurgiens-dentistes, ce DU répond à un enjeu fort de société : comment rester en bonne santé et bien vieillir.

Il s’agit de donner aux professionnels de la santé concernés les moyens d’éduquer et de conseiller leurs patients en se basant sur une forme de médecine préventive, qui met la nutrition, l’hygiène de vie et le bien-être au cœur des préoccupations. On sait en effet aujourd’hui que le maintien des équilibres cellulaires, est un levier important pour améliorer l’état de santé de la population. La Physionutrition est une approche globale et multifactorielle de ces équilibres.

Objectifs de la formation

  • Connaître le rôle des nutriments (macro et micro) et composés bioactifs essentiels au fonctionnement cellulaire,
  • Être capable de dépister et de corriger les déficits nutritionnels pour optimiser la régulation des grandes voies métaboliques et le fonctionnement cellulaire,
  • Acquérir la pratique clinique et officinale de la prévention à l'accompagnement des pathologies,
  • Maîtriser les bonnes pratiques de l’utilisation des compléments alimentaires en médecine et à l’officine : bénéfices potentiels et limites, précautions d’emploi, interactions et effets secondaires.

Une pédagogie innovante et adaptée à son public

Les participants au DU sont d’abord invités à suivre 3 jours consécutifs de formation en présentiel avec des cours magistraux et des conférences. Puis, sur le reste de l’année, afin de simplifier les contraintes de planning liées à leurs activités professionnelles, ils pourront suivre sur la plateforme de e-learning 12 capsules vidéos réalisées par des enseignants reconnus pour leur expertise (UGA et autres universités) et abordant les thématiques de la Physionutrition, de la procréation jusqu’au vieillissement.

Ils seront évalués régulièrement sur leurs connaissances et un examen final viendra clore la formation au mois de juin.

En présentiel (du 9 au 11 octobre 2017)
Les grands équilibres énergétiques, immunitaires, intestinaux, rédox et hormonaux

E-learning (de mi-octobre 2017 à mai 2018)

Approche physiopathologique
  • Module 1 : Nutriments et composés bioactifs naturels
  • Module 2 : Physionutrition et système nerveux central
  • Module 3 : Physionutrition et procréation
  • Module 4 : Physionutrition et appareil digestif
  • Module 5 : Physionutrition et système cardiovasculaire
  • Module 6 : Physionutrition et correction des troubles hormonaux
  • Module 7 : Physionutrition et contrôle du poids
  • Module 8 : Physionutrition du syndrome métabolique au DT2
  • Module 9 : Physionutrition et prise en charge de la détoxification hépatique
  • Module 10 : Physionutrition et vieillissement : de "l'anti-aging" à l'accompagnement des pathologies
  • Module 11 : Physionutrition et pathologies immuno-inflammatoires
  • Module 12 : Physionutrition et cancers

L’expertise grenobloise en Nutrition et Physionutrition

Selon Michel Seve, Doyen de la Faculté de pharmacie et Anne-Marie Roussel, Professeure émérite de biochimie métabolique et nutritionnelle, qui ont co-construit ce DU avec Isabelle Hininger, Maître de conférences spécialiste en biochimie nutritionnelle et Jacques Bassier, médecin, enseignant de nutrition clinique à l’Université Aix-Marseille : « à Grenoble, sur le site Santé, il un y un important antécédent historique dans le domaine de la Nutrition, de la Micronutrition et de la Physionutrition ».

En effet, dès 1994, c’est à Grenoble qu’est née l’importante étude Supplémentation en vitamines et minéraux antioxydants (SU.VI.MAX). Pendant huit ans, plus de 15 000 personnes ont absorbé chaque jour, pour moitié des doses nutritionnelles de vitamines et de minéraux antioxydants et pour moitié un placébo. L’analyse de ces milliers de bilans biologiques a permis de mettre en évidence les effets bénéfiques des antioxydants pour la santé. Les résultats de cette étude de très grande ampleur ont contribué à la mise en place du premier Programme national nutrition santé (PNNS) et à étayer scientifiquement le célèbre message de santé publique : « Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour ».

Face à une demande croissante du public dans le domaine de la prévention et de la prise en charge des pathologies par une médecine naturelle, acquérir une expertise en nutrition, micronutrition et composés bioactifs est indispensable à l’exercice médical et au conseil officinal. Dans ce contexte, le DU de « Physionutrition Clinique et Biologique » répond donc naturellement aux attentes des professionnels en santé et s’inscrit dans une politique de prévention nutritionnelle qui apparaît comme une des priorités dans le domaine de la santé publique.
Publié le 18 octobre 2017
Mis à jour le 24 octobre 2017

Vous aimerez peut-être aussi