Sciences et technologies
Article
Lancée en mars dernier, la phase de recrutement de l’étude "Mesurer le Bien-être et la Santé à la Maison", qui vise à mieux comprendre les paramètres de santé de la population en vue d’améliorer la qualité de vie par l'alimentation et l'activité physique, s’est achevée mi-octobre 2017.
L'étude a fait l’objet d’une belle mobilisation et de relais institutionnels, comme dans les grandes entreprises de la région, les villes de l’agglomération grenobloise ou via les médias, internet, radios, télévisions et presse qui ont répondu présents à la sollicitation des chercheurs.

L’équipe de recherche de l’Université Grenoble-Alpes et du CHU Grenoble-Alpes est allée à la rencontre des consommateurs dans les supermarchés, les selfs d’entreprise et lors d’événements comme la "Fête des sports" et "l’Eté Oh Parc" à Grenoble.

Plus de 3 500 candidats ont rempli le questionnaire de pré-sélection proposé en ligne et plus de 400 d’entre eux, dont les premiers critères correspondaient à l’étude, ont été rappelés. Alors que le premier volontaire a été inclus à l'étude le 7 mars 2017, le 100e a pu intégrer l’étude le 11 octobre 2017.

Tous vont être suivis pour une durée de un an, jusqu’en octobre 2018, sur les paramètres d’alimentation, activité, sommeil, santé et qualité de vie. Ils ne seront pas les seuls. L’Université d’Aberystwyth (Pays de Galles), partenaire de l’étude, a de son côté également trouvé ses 60 volontaires. Les deux équipes seront aidées par l’Université de Barcelone pour ce projet à dimension européenne, financé par l'European institute of innovation and technology (EIT).

Les premiers résultats de l’étude seront attendus en 2019 à l’issue de l’année de suivi des 100 volontaires.

Publié le 30 octobre 2017
Mis à jour le 30 octobre 2017

Vous aimerez peut-être aussi