Anaïs Chevalier lors de la Coupe du Monde à Nove Mesto © Petr Toman / Shutterstock
Anaïs Chevalier lors de la Coupe du Monde à Nove Mesto © Petr Toman / Shutterstock
Sport
Article
Après une incroyable saison l'an dernier en Coupe du monde de biathlon, les 4 fantastiques de l'Université Grenoble Alpes, piliers de l'équipe de France féminine, font un retour fracassant cette année sur le circuit mondial. Deux titres, deux tricolores dans le top 5, quatre sur cinq biathlètes étudient ou ont étudié à l'Université Grenoble Alpes. C'est Noël avant l'heure !
Marie Dorin-Habert, Anaïs Chevalier, Anaïs Bescond et Justine Braisaz, voilà une génération ô combien exceptionnelle du biathlon français et du sport féminin from UGA qui, depuis ce début de saison, ne cesse de briller en Coupe du monde.

La "patronne"

A Östersund, Marie Dorin-Habert s'est offert un doublé avec 2 victoires : une en sprint (7,5 km) et une en relais mixte (en duo avec l'indétrônable Martin Fourcade).


© L'Equipe

La relève

Anaïs Chevalier décroche son premier et inattendu podium à Nove Mesto (République Tchèque) sur l'épreuve de poursuite 10km. A 23 ans, elle est la 3è biathlète française à être titrée si jeune.


© L'Equipe TV

Beau lancement de saisons également pour Justine Braisaz et Anaïs Bescond avec respectivement une 6è place et 8è place à Nove Mesto.

Biathlon et études à l’Université Grenoble Alpes : tir groupé réussi !

Si leur hiver est rythmé par les entrainements et compétitions, toutes ces championnes n'en n'oublient pas pour autant leurs études, grâce au dispositif Inter'val, inédit en France. Actuellement, trois athlètes sur cinq poursuivent brillamment leurs études à l'Université Grenoble Alpes et l'une vient d'être diplômée :
  • Marie Dorin-Habert est en master 2 de biologie ;
  • Anaïs Chevalier est en licence STAPS ;
  • Justine Braisaz est en licence de biologie ;
  • Anaïs Bescond a validé son master STAPS.
 
Publié le 19 décembre 2016
Mis à jour le 19 décembre 2016

Vous aimerez peut-être aussi