Mbagnick Ndiaye © International Judo Federation
Mbagnick Ndiaye © International Judo Federation
Sport
Article
Etudiant sportif de haut niveau à l’Université Grenoble Alpes, Mbagnick Ndiaye remporte pour la 2e année consécutive le titre de champion d’Afrique de judo dans la catégorie des plus de 100 kg. Ce nouveau sacre lui assure une qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo où il défendra les couleurs du Sénégal.
Vainqueur des Jeux africains 2019, champion d’Afrique de judo en titre, Mbagnick Ndiaye a continué à multiplier les podiums et les belles performances en 2020. Des points gagnés sur les tatamis et dans le classement mondial des judokas qui lui ouvrent aujourd’hui la voie des Jeux olympiques d’été de Tokyo. "Participer aux Jeux olympiques est un rêve pour tout sportif. C'est aussi une fierté et un honneur de défendre les couleurs de mon pays."
 

Un nouveau sacre continental et une qualification pour les JO

Etudiant sportif de haut niveau en 1re année au sein du DUT de Carrières juridiques (IUT2) de l’Université Grenoble Alpes (UGA), Mbagnick Ndiaye a abordé les championnats d’Afrique de décembre dernier avec le plein de confiance. Champion en titre, il avait brillé quelques semaines auparavant en Coupe d’Afrique. Le 8 novembre 2020 au Cameroun, puis le 15 au Sénégal, le judoka qui s’entraîne tout long de l’année au sein du Centre universitaire de formation et d’entraînement de judo (CUFE Judo) de l’UGA, est monté à deux reprises sur la plus haute marche du podium.

Photo
Mbagnick Ndiaye et Koffi Kobena, avec leurs entraîneurs respectifs au sein des équipes nationales du Sénégal et de la Côte d'Ivoire, lors de la coupe d’Afrique de novembre dernier à Dakar.

Classé à la 32e place mondiale à l’issue de ces deux compétitions, Mbagnick Ndiaye s’est une nouvelle fois imposé le 19 décembre 2020 à Antananarivo (Madagascar) lors de la finale des 41es championnats d’Afrique de judo : "Je suis très content de cette performance. C'était une compétition très attendue et c'est un grand plaisir de gagner ce titre de champion d'Afrique une deuxième fois consécutive." Un nouveau sacre dans la catégorie des plus de 100 kg qui permet au judoka du Sénégal et de l’UGA de grimper au 26e rang mondial et de décrocher sa qualification pour les JO de Tokyo.

A noter lors de ces championnats d’Afrique 2020, la très belle 2e place de Koffi Kobena dans la catégorie des moins de 100 kg. Étudiant sportif de haut niveau en 2e année du master Stratégies économiques du sport et du tourisme (SEST), le judoka de l’UGA signe-là sa meilleure performance internationale et confirme ses beaux résultats obtenus en Coupe d’Afrique. Koffi Kobena qui s’entraîne également au CUFE Judo, figure désormais au 44e rang mondial.

L’aventure et les exploits olympiques des étudiants de l’UGA

Mbagnick Ndiaye qui participera du 11 au 13 janvier prochain au Masters 2021 de Doha avec les meilleurs judokas du monde, rejoint dans son aventure olympique une autre étudiante sportive de haut niveau de l’UGA. Membre de l'équipe de France d’escalade de vitesse et étudiante en école de kiné, Anouck Jaubert s’est en effet qualifiée pour les JO de Tokyo en avril 2020. De Rio en 2016 à Tokyo en 2021, les deux champions de l’UGA reprennent le flambeau de Bastien Auzeil (athlétisme), Dorian Coninx (triathlon) et Jordan Pothain (natation) aux JO d’été.

Mbagnick Ndiaye et Anouck Jaubert poursuivent ainsi l’histoire des étudiants de l’UGA aux JO. Une histoire qui, capitale des Alpes oblige, s’écrit surtout du côté des Jeux d’hiver. En 2014, 14 étudiants sportifs de haut niveau de l’UGA ont participé aux Jeux olympiques et paralympiques de Sotchi et ont remporté 5 médailles d’or et deux de bronze. Quatre ans plus tard, ils étaient 18 étudiants et jeunes diplômés aux Jeux olympiques et paralympiques de PyeongChang en Corée. Une olympiade où ils ont décroché deux médailles paralympiques et 6 médaille olympiques, soit 40% des médailles de la délégation française.

Une réussite que l’on souhaite aux deux nouveaux étudiants de l’UGA sélectionnés pour les JO. "Mes entraîneurs sont en train de travailler sur la programmation de la préparation. Entre-temps, il y aura des compétitions importantes à venir. On va garder le rythme pour réaliser d'autres performances (...) avec l’espoir de gagner une médaille olympique", déclare Mbagnick Ndiaye.
Publié le6 janvier 2021
Mis à jour le10 mai 2021

Vous aimerez peut-être aussi