Le nouveau bâtiment en béton brut
Le nouveau bâtiment en béton brut
Campus
Article
Le 3 novembre 2016, la communauté des géographes et des urbanistes de l’Université Grenoble Alpes était réunie pour inaugurer l’extension de la Cité des territoires en présence des architectes, des entreprises et des financeurs : État, Région, Département et Métropole.
D’un montant de plus de 6 millions d’euros dans le cadre du Contrat de plan État-Région 2007-2013, le nouveau bâtiment vient achever l’ensemble urbain nommé "Cité des territoires" qui réunit sur un même site, dans les quartiers sud de Grenoble, les Instituts de géographie et d’urbanisme de l’Université Grenoble Alpes ainsi qu’une partie du laboratoire Pacte (Université Grenoble Alpes / CNRS / Sciences Po Grenoble).

"Je suis très heureuse d’ouvrir aujourd’hui les allocutions officielles d’inauguration du nouveau bâtiment de la Cité des Territoires. Ce très bel édifice en béton brut que nous venons de visiter, matérialise parfaitement tant par sa forme, son implantation et ses fonctions, un trait d’union entre l’Institut de géographie alpine et l’Institut d’urbanisme. Trait d’union que nous avons construit tous ensemble depuis plusieurs années pour que les communautés de géographes et d’urbanistes se rejoignent." C’est par ces quelques mots que la Présidente de l’Université Grenoble Alpes Lise Dumasy, a ouvert la cérémonie d’inauguration en présence de plus de 200 invités et en particulier des financeurs, des bâtisseurs et des usagers du nouveau bâtiment réunis. Après avoir salué les qualités architecturales du bâtiment signé Guyard Bregman, la présidente est revenue sur les fonctions des différents espaces et leur vocation pour faire se rencontrer et travailler ensemble les géographes et les urbanistes.

Le hall de 300 m2 se prête parfaitement en effet à la rencontre entre les étudiants, enseignants et chercheurs avec un espace suffisamment vaste pour accueillir des expositions temporaires et présenter les travaux des géographes et urbanistes et avec une cafétéria gérée par le CROUS. Un grand amphithéâtre en béton brut de 250 places jouxte ce hall pour accueillir les divers colloques, conférences, séminaires, et cours du domaine. À l’étage, une salle de workshop avec du mobilier sur mesure est conçue pour favoriser les travaux de groupe d’étudiants autour de grands documents de type cartes et vues aériennes. Le deuxième étage est dédié à des salles d’enseignement, et des salles libre-services en informatique pour les 830 étudiants en urbanisme et en géographie du site. Le 3ème étage accueille enfin une partie du laboratoire Pacte avec de nombreux bureaux et plusieurs espaces de convivialité.

Après la visite et les allocutions inaugurales, un moment chorégraphique était proposé par la compagnie Scalène avant que des photos des officiels soient prises sur le perron du nouveau bâtiment autour du petit arbre inaugural.



  1. Le nouveau bâtiment en béton brut
  2. Les architectes Guyard Bregman commencent la visite en présence (de gauche à droite) de : Jérôme Vitre, Délégué régional du CNRS, Lise Dumasy, Présidente de l’Université Grenoble Alpes, Eric Piolle, Maire de Grenoble, Christophe Ferrari, Président de Grenoble-Alpes Métropole, Jean-Pierre Barbier, Président du Département.
  3. Suite de la visite : présentation des recherches du laboratoire PACTE par sa directrice Anne-Laure Amilhat Szary (en rouge) devant Lise Dumasy, Présidente de l’Université Grenoble Alpes, Jean-Pierre Barbier, Président du Département, Jérôme Vitre, Délégué régional du CNRS, Yannick Neuder, Vice-président du Conseil régional.
  4. Les architectes présentent leur réalisation dans le nouvel amphithéâtre devant les financeurs et les usagers du nouveau bâtiment (enseignants-chercheurs et étudiants).
  5. Allocution de la Présidente de l’Université Grenoble Alpes, Lise Dumasy.
  6. Intermède dansé par la compagnie Scalène
  7. Intermède dansé par la compagnie Scalène
  8. Les financeurs autour de l’arbre inaugural : Philippe Bourdeau, administrateur de l’Institut de Géographie Alpine, Eric Piolle, Jean-Pierre Barbier, Yannick Neuder, Claudine Schmidt-Lainé, recteur de l’académie de Grenoble, Lise Dumasy et Christophe Ferrari.
  9. Lise Dumasy, la présidente de l’Université Grenoble Alpes, improvise un geste inaugural.
Publié le 15 novembre 2016
Mis à jour le 8 février 2017

Vous aimerez peut-être aussi