Production de solution hydro-alcoolique au sein de la pharmacie hospitalière © CHU Grenoble Alpes
Production de solution hydro-alcoolique au sein de la pharmacie hospitalière © CHU Grenoble Alpes
Campus
Article
Face à la pandémie de Covid-19 et dans un contexte de crise sanitaire sans précédent, les personnels et les étudiants de la Faculté de pharmacie de l’Université Grenoble Alpes s’engagent pour répondre aux besoins exceptionnels en solution hydro-alcoolique.
Que ce soit sur la plateforme pédagogique Pharmacie industrielle : formulation et procédés pharmaceutiques (PIF2P), au sein Département de pharmacochimie moléculaire (DPM - UGA/CNRS), ou au sein de la pharmacie à usage intérieur du CHU Grenoble Alpes, les enseignants-chercheurs et les personnels hospitalo-universitaires de la Faculté de pharmacie se sont rapidement mobilisés pour être en capacité de produire du gel hydro-alcoolique.

Aidés par les étudiants en pharmacie, ils ont très vite pu répondre aux besoins en solution hydro-alcoolique de l’université, notamment de son centre de santé, et assurer la pérennité de l’approvisionnement de l’hôpital. Grâce aux dons d’alcool et de flacons de plusieurs entreprises et laboratoires de recherche, cet engagement solidaire permet aussi de répondre aux besoins d’autres acteurs du territoire : EHPAD, CCAS de Grenoble, auxiliaires de vie, écoles accueillant les enfants des personnels soignants…

Près de 240 litres de solution hydro-alcoolique produits chaque jour au CHU Grenoble Alpes

Dès le 4 mars 2020, la direction du CHU Grenoble Alpes doit envisager l’hypothèse d’une rupture d’approvisionnement en gel hydro-alcoolique et voir dans quelle mesure l’hôpital serait en capacité de le produire. Enseignante-chercheuse à la Faculté de pharmacie et personnel hospitalo-universitaire, Roseline Mazet, responsable de l’unité de Pharmacotechnie non stérile est alors chargée d’évaluer les moyens disponibles et les ressources nécessaires pour cette production exceptionnelle.

L’arrêté du 6 mars 2020 qui permet aux pharmacies d’officine et aux pharmacies à usage intérieur de préparer elles-mêmes, en cas de rupture de leur approvisionnement, des solutions hydro-alcooliques, va rapidement conduire à rupture de stock d’éthanol entrant dans la composition de la solution hydro-alcoolique. La pharmacie du CHU dirigée par Pierrick Bedouch, professeur à la Faculté de pharmacie et praticien hospitalier au CHU, va donc commencer à produire dès le 12 mars avec ses propres stocks.

Le 20 mars 2020, la bonne nouvelle tombe du ciel : les Chartreux offrent 10 000 litres d'alcool à 96° au CHU Grenoble Alpes. Grâce aux livraisons quotidiennes de Chartreuse diffusion, ce sont 240 litres de solution hydro-alcoolique qui vont être désormais produits chaque jour alors qu’en temps normal 100 litres sont quotidiennement consommés au sein de l’hôpital . Entre le 12 mars et le 5 avril 2020, l’équipe de l’unité de Pharmacotechnie non stérile composée de Roseline Mazet, d’un interne, de deux agents de stérilisation et de deux étudiants de 5e année de pharmacie va fabriquer 4 000 litres de solution hydro-alcoolique.

Mobilisation sur la plateforme PIF2P de la Faculté de pharmacie

Production de solution hydro-alcoolique sur la plateforme pédagogique PIF2P

Alors que la production de solution hydro-alcoolique va pouvoir se poursuivre au CHU jusqu’au 7 mai 2020 avec les stocks existants et que la distribution s’est organisée vers les autres centres hospitaliers et les EHPAD du département, la mobilisation ne faiblit pas au sein de la Faculté de pharmacie.

Sur la plateforme pédagogique Pharmacie industrielle : formulation et procédés pharmaceutiques (PIF2P), Aziz Bakri et Nawel Khalef, responsables du master PIF2P, ont pu rapidement produire une centaine de litres de solution hydro-alcoolique pour le centre de santé, la bibliothèque universitaire et les services de l'université où les personnels et les étudiants étaient les plus susceptibles d'être exposés au virus.

Aidés par des étudiants volontaires de 2e année de pharmacie pour le conditionnement de leur production, les deux enseignants-chercheurs ont également pu fournir début avril de la solution hydro-alcoolique à une dizaine d’écoles de Grenoble qui accueillent les enfants des personnels soignants. Cet engagement fait écho à la générosité de l’entreprise STI plastics, partenaire du master PIF2P, qui a gracieusement fourni les flacons nécessaires pour la distribution du gel.

Le Département de pharmacochimie moléculaire sur le pont

Production de solution hydro-alcoolique par le DPM

Réalisées en lien avec les autorités sanitaires et dans le respect des bonnes pratiques de préparation, la production de la solution hydro-alcoolique se déroule aussi au Département de pharmacochimie moléculaire (DPM - UGA/CNRS).

Depuis le 25 mars 2020 et l’autorisation de production de l’ARS, cinq enseignants-chercheurs* de la Faculté de pharmacie et du DPM s’activent pour répondre aux demandes qui parviennent à l’UGA. En quelques jours, le laboratoire dirigé par Ahcène Boumendjel a fabriqué 120 litres de solution hydro-alcoolique. Cette première production a été livrée début avril au Centre communal d'action sociale (CCAS) de Grenoble.

Grâce à de nouveaux dons, d’autres productions sont en cours notamment pour les auxiliaires de vie et pour les migrants installés au Patio sur le domaine universitaire. En lien avec l’unité de Pharmacotechnie non stérile du CHU Grenoble Alpes, la capacité de production du DPM pourrait encore augmenter ces prochains jours avec la livraison possible par le CNRS de1 000 litres d'alcool et des autres produits entrant dans la composition du gel hydro-alcoolique.

* Ahcène Boumendjel, Annabelle Gèze, Edwige Nicole, Roseline Mazet et Denis Wouessidjewe.

Lire aussi
Face au Coronavirus, la plateforme PIF2P fabrique des solutions hydro-alcooliques
Publié le 8 avril 2020
Mis à jour le 16 avril 2020

Vous aimerez peut-être aussi