Peb&Fox/Syndicat national de l’édition, CC BY-NC-ND
Peb&Fox/Syndicat national de l’édition, CC BY-NC-ND
Sciences et technologies
Article
Avec la complicité dessinée du duo Peb & Fox, on tend l’oreille pour scruter le comportement de la neige et de la glace.

Fête de la science

Cet extrait de la BD « Sciences en bulles » est publié dans le cadre de la Fête de la science (du 5 au 13 octobre 2019 en métropole et du 9 au 17 novembre en outre-mer et à l’international) dont The Conversation France est partenaire. Cette nouvelle édition aura pour thème : « À demain, raconter la science, imaginer l’avenir ». Retrouvez tous les débats et les événements de votre région sur le site Fetedelascience.fr.


Sous les centaines de mètres d’épaisseur des glaciers, une fine couche d’eau liquide persiste. Même si celle-ci est bien moins présente que sa forme solide, son rôle n’en est pas moins important.

Sous le soleil, la neige et la glace fondent. L’eau ainsi formée en surface se faufile dans les profondeurs glacées en passant par les crevasses. Une fois la base du glacier atteinte, elle facilite le glissement de celui-ci, qui s’accélère avec l’arrivée des beaux jours.

Mon objectif : comprendre la manière dont cette eau s’écoule et influence le déplacement des glaciers. Mais comment étudier ces processus, qui se produisent en des lieux inaccessibles ? Je les écoute depuis la surface en captant les infimes vibrations engendrées par l’eau en profondeur !

Cette méthode innovante permet de mieux comprendre la dynamique des glaciers et des calottes polaires, et ainsi de mieux prévoir leur contribution à l’élévation du niveau des mers consécutive au réchauffement climatique.

Peb&Fox/Syndicat national de l’édition, CC BY-NC-ND


Retrouvez les créations dessinées du duo Peb & Fox sur leur blog.The Conversation

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.

Publié le 10 octobre 2019
Mis à jour le 11 octobre 2019

Vous aimerez peut-être aussi