Société
Article
L’espace numérique est un lieu d’échange et de partage mais aussi un espace de confrontation. C’est pourquoi la lutte contre la cybercriminalité, la gouvernance et la protection des données sont devenus des enjeux majeurs pour la sécurité internationale et nationale.

La conférence

L’ouvrage "Cyberattaques. Prévention-réactions : rôles des États et des acteurs privés" de Karine Bannelier et Théodore Christakis, enseignants-chercheurs à l’Université Grenoble Alpes, a constitué l’étude préparatoire de la première conférence internationale "Construire la paix et la sécurité internationales de la société numérique ; acteurs publics, acteurs privés : rôles et responsabilités" organisée par la France les 6 et 7 avril 2017 au siège de l’UNESCO à Paris.

La conférence internationale d’avril 2017, placée sous l’égide de l’ANSSI à la demande de Louis Gautier, Secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale, constitue une étape importante de l’initiative française destinée à promouvoir sur la scène internationale une pensée autonome et conforme aux valeurs nationales en matière de cybersécurité. Afin de mener à bien cette initiative et de construire une réflexion scientifique cohérente, l’ANSSI a fait appel à Karine Bannelier, Maître de conférences HDR en droit international à l’Université Grenoble Alpes et co-fondatrice d’AMNECYS pour être membre du Comité de pilotage en charge des questions scientifiques. Au cours du 1er semestre 2017, l’initiative française s’est déployée autour d’un certain nombre d’évènements. En février 2017, a eu lieu un séminaire d’experts internationaux (dont plusieurs membres du réseau AMNECYS) sur les enjeux de la sécurité du numérique face aux cyberattaques.

Ouverte à tous, la conférence internationale des 6 et 7 avril 2017, a réuni, quant à elle, des représentants des États, des organisations internationales, des grandes entreprises du numérique, de la société civile ainsi que des chercheurs autour de trois grands thèmes : prévention des attaques informatiques ; réponses aux attaques informatiques et gouvernance de la sécurité du numérique.

Lors de cette conférence, cinq membres de la Communauté Université Grenoble Alpes sont intervenus. Les vidéos de ces interventions seront bientôt en ligne sur le site jesuisinternet.today

Le livre "Cyberattaques"

Préfacé par le Directeur général de l’ANSSI, Guillaume Poupard, et distribué à l’ensemble des participants à la conférence, l’ouvrage "Cyberattaques : rôles des États et des acteurs privés" de Karine Bannelier et Théodore Christakis a posé les bases des échanges de la conférence de l’UNESCO. Il propose de conceptualiser et de présenter de façon concise les principales questions que posent le rôle des Etats et des acteurs privés dans la prévention et la réaction aux cyberattaques. Proposant le développement d’un nouveau concept, le concept de cyber-diligence, l’ouvrage aborde des questions clés telle que l’application du principe de souveraineté dans l’espace numérique, la protection des infrastructures critiques, l’utilisation de techniques offensives comme le "hack back" et les problèmes de justice privée soulevés par l’emploi de ces techniques et la responsabilité des Etats.

Des projets en cours

Les défis pour la sécurité nationale et internationale des cyberattaques et le succès de cette première conférence appellent à poursuivre ces réflexions. Un nouveau séminaire juridique d’experts sera organisé en 2018 en vue d’identifier et d’approfondir un certain nombre de questions qui seront débattues lors d’une deuxième conférence internationale qui se tiendra à Paris en 2019. En complément de la conférence internationale, une plateforme collaborative "jesuisinternet.today" a été créé au mois de février avec le soutien de l’AMNECYS. Cette plateforme accessible en 10 langues, vise à recueillir les contributions d’un maximum d’utilisateurs, de citoyens et d’acteurs du numérique afin que tous participent aux réflexions en cours sur la paix et la sécurité internationale du numérique, dans un esprit d’échanges et d’ouverture.

Les auteurs

Karine Bannelier est maître de conférences HDR en droit international à l'Université Grenoble Alpes et chercheuse au CESICE.

Théodore Christakis
est professeur à l'Université Grenoble Alpes, membre sénior à Institut Universitaire de France et directeur du CESICE.


Notes :

ANSSI : L'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information est une administration française qui assure la sécurité et la défense des systèmes d'information du Gouvernement et des administrations et contribue à celle des opérateurs nationaux d'infrastructures critiques. Service du Premier ministre dotée d'une compétence nationale, l'agence est rattachée au Secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN). Par ses activités scientifiques et techniques, son implication dans l'animation du tissu industriel national et son dans les relations internationales, l'ANSSI participe à la création d'un environnement de confiance et de sécurité propice au développement du numérique en France et en Europe.

  AMNECYS (Alpine Multidisciplinary Network on Cyber-security Studies) est le fruit d’une initiative prise au sein de la communauté d’universités et d’établissements Grenoble-Alpes (COMUE Grenoble-Alpes) qui a permis l’émergence d’un réseau multidisciplinaire d’experts travaillant dans le domaine de la cybersécurité. Ce réseau réunit aujourd’hui environ 70 chercheurs issus de 9 différents laboratoires de la COMUE Grenoble-Alpes et d’institutions aussi diverses que l’Université Grenoble Alpes, le CNRS, Sciences Po Grenoble, l’INRIA, Grenoble INP et l’Université Savoie Mont-Blanc.



Publié le 23 mai 2017
Mis à jour le 29 juin 2017

Vous aimerez peut-être aussi