Les lauréats grenoblois du concours national d'internat de pharmacie 2019
Les lauréats grenoblois du concours national d'internat de pharmacie 2019
Campus
Article
Avec un peu plus de 15/20 de moyenne, Gabrielle Le Guyadec, étudiante à l'Université Grenoble Alpes, a pris la tête des admis 2019 au concours national d'internat de pharmacie. Et ses camarades grenoblois ne sont pas en reste puisque 34 d'entre eux figurent parmi les 508 reçus cette année sur liste principale. Un succès qui vient couronner une année intense de préparation pour les étudiants de l'UFR de pharmacie.

Le concours national d’internat de pharmacie s'est déroulé les 11 et 12 décembre derniers et a rassemblé plus de 1200 étudiants issus des 24 UFR de pharmacie de l'Hexagone. Le concours d'internat intervient au milieu de la cinquième année d'études de pharmacie et donne accès au troisième cycle.

Une année de préparation soutenue

Les étudiants qui choisissent de présenter l’internat (ceux qui souhaitent poursuivre en biologie médicale, pharmacie hospitalière ou recherche pharmaceutique) commencent à s'y préparer dès la quatrième année. Et à Grenoble cela se passe avec l'aide de la promotion précédente. "Deux après-midis par semaine, les étudiants qui ont réussi le concours l'année précédente venaient nous faire travailler des cas cliniques sur les différents thèmes au programme" raconte Gabrielle Le Guyadec. "Encadrés par la faculté, les étudiants travaillent en mode collaboratif, ils sont aidés puis ils aident les suivants" explique Raphaele Germi, responsable du 3e cycle d'études pharmaceutiques à l'Université Grenoble Alpes.

Sa première place, Gabrielle Le Guyadec la doit surtout à une régularité sans faille dans son travail, tout en prenant garde de ménager du temps pour le sport, la famille et les amis. "C’est important de garder une bonne routine dans le travail comme dans la vie personnelle" précise l'étudiante de 22 ans. "Cette année de préparation représente un gros investissement pour les étudiants et demande beaucoup de constance dans le travail" appuie Raphaele Germi.

Une belle réussite de la promotion grenobloise

Le concours comprend trois épreuves : les "exercices", les "dossiers thérapeutiques et biologiques" et un QCM. "L'épreuve d'exercices est vraiment la bête noire des étudiants, c'est le point critique du concours d’internat" explique Raphaele Germi. Avec une note de 14,5 à cette épreuve, Gabrielle Le Guyadec relève le défi haut la main. Les efforts de ses camarades de promotion ont également été récompensés puisqu’au total ce sont 34 étudiants grenoblois qui ont été admis parmi les 508 reçus au concours, dont 9 figurent dans les 100 premiers et 15 dans les 200 premiers. Cela représente près de 59 % de la promotion grenobloise.

La spécialisation en internat

L'internat dure 4 ans après la cinquième année. Il alterne entre cours et stages à plein temps au sein d'un hôpital. Les futurs internes doivent faire le choix d'une des trois spécialisations possibles : biologie médicale, pharmacie hospitalière ou innovation pharmaceutique et recherche. La première place de Gabrielle Le Guyadec lui offre la priorité sur les autres étudiants admis à l'internat sur la spécialisation et le poste qu'elle choisira. "Je n'ai pas encore fait de choix, je me laisse le temps de réfléchir" ajoute-t-elle.

Quoiqu'il en soit, l’année n'est pas encore achevée pour les étudiants. Ils doivent valider leur second semestre avant de débuter leur internat en novembre prochain. Et c’est maintenant leur tour d’aider la prochaine promotion à se préparer et à faire aussi bien qu'eux !

Publié le 31 janvier 2019
Mis à jour le 8 février 2019

Vous aimerez peut-être aussi