Candidats, jury, organisateurs et partenaires de cette finale MT180. © Communauté Université Grenoble Alpes/François Henri
Campus
Article
La Communauté Université Grenoble Alpes a choisi sa championne !
Au terme d’une soirée de concours dans une ambiance très chaleureuse, c’est Sabrina Fadloun, doctorante en 2e année au laboratoire SIMaP (Science et Ingénierie des Matériaux et Procédés – CNRS / Grenoble INP / UGA) et au CEA-Léti (Laboratoire d'électronique et de technologie de l'information) qui a conquis à la fois le jury et le public. Elle représentera donc la Communauté Université Grenoble Alpes lors de la demi-finale le 13 juin à Paris.
L’auditorium de Grenoble INP était comble ce jeudi 13 avril 2017 pour la finale « Communauté Université Grenoble Alpes » du concours « Ma thèse en 180 secondes ». Ils étaient nombreux, étudiants, doctorants, chercheurs, amis ou simples curieux, à venir écouter et soutenir les 13 candidats encore en lice.

Les doctorants ont fait le show

Coachés par Ludovic Lecordier, formateur chez Spontanez-vous, pendant quelques semaines pour préparer leurs prestations, les doctorants ont fait le show, lors de cette soirée.

Pour le plus grand plaisir du public, ils ont vulgarisé leurs travaux de recherche en utilisant humour et autodérision, métaphores surprenante et comparaisons incongrues. Mais aussi drôles et captivantes qu’étaient leurs présentations, le contenu scientifique était bien là.

De la fissuration de structures en béton armé à l’étude de la domestication des petits ruminants, du développement de dispositifs biomédicaux en nanocellulose à l’usage des jeux vidéo dans l’apprentissage de la lecture, de la recherche d’anti-matière à l’amélioration des mesures de pression artérielle, ils ont donné un aperçu étonnant des thématiques et de l’excellence de la recherche effectuée au sein des laboratoires membres de la Communauté Université Grenoble Alpes.

Sabrina Fadloun championne de la soirée

C’est finalement Sabrina Fadloun doctorante au laboratoire SIMaP (Science et Ingénierie des Matériaux et Procédés – CNRS / Grenoble INP / UGA) et au CEA-Léti (Laboratoire d'électronique et de technologie de l'information) que le jury mais aussi le public ont désigné comme la grande gagnante de la soirée. Sa thèse intitulée « Étude d’un procédé de dépôt de cuivre par MOCVD pour la réalisation de vias traversants à fort facteur de forme pour l’intégration 3D », elle parvient à l’expliquer clairement en trois minutes, avec une histoire d’électrons jamaïquains qui sauteraient dans le vide pour traverser le grand canyon !

 
Il suffit de regarder sa prestation pour se rendre compte que Sabrina sera une candidate redoutable lors de la demi-finale, puis - on l’espère - la finale nationale les 13 et 14 juin 2017. Hippolyte Durand doctorant au Laboratoire de Génie des Procédés Papetiers (LGP2 - CNRS / Grenoble INP) et Lisa Guigue doctorante au Laboratoire de Techniques de l’Ingénierie Médicale et de la Complexité (TIMC-IMAG – CNRS / Grenoble INP / UGA) n'ont pas démérité se classant respectivement à la 2e et 3e place.

Source : ComUE UGA

Publié le 20 avril 2017
Mis à jour le 25 avril 2017

Vous aimerez peut-être aussi